GDS de l'Isère GDS des Savoie GDS de la Loire GDS de la Drôme GDS de l'Ain GDS de l'Ardèche GDS du Rhône

Divers

Publié le 25/08/2005

Intoxication de moutons par Galega officinalis

29/08/2005 Intoxication de moutons par Galega officinalis
.
Pour en savoir plus :
 les principales intoxications par les plantes.
 le site Végétox de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse
"Rue des chèvres" : c'est le petit nom de Galega officinalis, une plante que l'on retrouve fréquemment dans des massifs. Jolie, décorative, elle aime les endroits chauds. Mais elle est aussi particulièrement dangereuse pour les ruminants. Ainsi, dans le département du Rhône, plus de 30 moutons sont morts environ une heure après en avoir mangé.... Le directeur du GDS du Rhône revient sur l'épisode.
.
.
Nom botanique :
Galega officinalis
.
Nom usuel :

Rue des chèvres,
Lilas d'Espagne
.
Famille :
Fabacées
.
Distribution :
Europe, Ouest Asie
.
Hauteur :
100 cm
.
Conditions favorables :
soleil, emplacement chaud
.
Utilisation :
Plante décorative pour les massifs. Galega officinalis est également utilisée dans la pharmacopée pour ses propriétés diurétiques, hypoglycémiantes et galactalogues.
En dehors de période de floraison et de fructification, elle présente des propriétés fouragères intéressantes (légumineuse).
.
Toxicité :
Les parties aériennes de la plante sont toxiques en période de floraison et de fructification. La planté "séchée" est la plus dangereuse. Sa présence en fleurs ou avec les gousses dans le foin est à proscrire. Un fourrage à 10 % de Galega est très dangereux.
La dose toxique est de 4 kg de plante fraîche pour une vache, Chez les brebis, 400 gr de plante fraîche ou 100 grammes de plante séchée suffisent à déclencher les symptômes et entraîner la mort. Avec les chevaux, des cas d'intoxication ont été rapportés à partir de 40 grammes de plante sèche ingérée.
.

" Pour la deuxième année consécutive, dans le département du Rhône, un troupeau de moutons a été victime d'intoxication par une plante en apparence inoffensive mais oh combien dangereuse pour les ovins. C'est bien le fait que le même problème se soit déjà produit dans le Rhône l'année dernière à la même période qui nous a permis d'identifier rapidement la cause.
.

.
En quelques heures, 19 brebis, 5 béliers et 9 agneaux sont morts. Les symptômes font penser dans un premier temps à de l'entérotoxémie foudroyante, les animaux gonflent, ont du mal à respirer, s'affaissent et meurent rapidement. En réalité ils sont en train de faire un oedème aigu et un hydrothorax ! Examen attentif et autopsie rapide des premiers morts sont donc indispensables.
.
Une dizaine de brebis semblant avoir les premiers symptômes ont subi un traitement d'urgence administré immédiatement par le vétérinaire. L'intervention s'est avéré efficace, ces animaux étant maintenant en bonne santé.
.
La plante, sous sa forme foin doit être relativement toxique si l'on en croit l'éleveur qui n'en a pas trouvé dans le reste de la botte de foin en cause consommée par les moutons. Par contre, des plantes vertes ont été identifiées autour de la parcelle d'où provient le fourrage. "

.
Source : GDS69