Image de Banniere

Bovin

Surveillance accrue des maladies d'élevage

Derniére mise à jour le : 10/02/2006

Prophylaxie bovine: une surveillance accrue des maladies d'élevage

L'allègement des prophylaxies vis-à-vis des maladies réglementées se poursuit. Mais la surveillance se renforce autour des maladies d'élevage. Les explications et les conseils du GDS de l'Isère pour cette campagne de prophylaxies qui en Isère s'étale d'octobre 2006 à mai 2007.


« En élevage bovin, on constate un allègement progressif des prophylaxies traditionnelles au profit de la surveillance des maladies d'élevage comme l'IBR, la BVD ou la fièvre Q », explique le président du GDS de l'Isère, Michel Boursier. Cette année, le vétérinaire chargé des prises de sang aura une double liste : celle des animaux à prélever au titre des maladies réglementées (voir tableau ci-joint) et celle des animaux à vacciner contre l'IBR. Près de 3 500 bovins IBR positifs sont à vacciner en Isère, grâce à l'arrêté préfectoral adopté en 2005. Les prises de sang et les vaccinations éventuelles pourront être réalisées au cours d'une seule visite du vétérinaire.

Dépister la BVD


Pour cette campagne, le GDS proposera aux éleveurs allaitants de faire le point sur la BVD dans leurs troupeaux. Lors de son passage, le vétérinaire pourra réaliser une quinzaine de prises de sang sur les génisses nées sur l'exploitation ; les analyses étant prises en charge par le GDS en Isère. « Pour les éleveurs, c'est un service, explique Michel Duprès, le vétérinaire du GDS. Ces prises de sang permettront aux éleveurs de connaître la situation de leur troupeau vis-à-vis de la BVD. Nous proposerons des plans d'assainissement si besoin. » Pour les éleveurs laitiers, le suivi de la BVD est déjà réalisé par des analyses sur le lait. La transmission des résultats aux éleveurs devrait se généraliser cette année.

Déclarer les avortements

Un des éléments de la prophylaxie est la déclaration des avortements. C'est primordial pour détecter les maladies graves d'élevage.

Cette campagne de prophylaxie est, comme chaque année, obligatoire. « Le non-respect de ces règles peut entraîner des pénalités dans le cadre de la conditionnalité », rappelle le GDS de l'Isère. L'allègement progressif des contrôles sur les maladies réglementées (brucellose, leucose et tuberculose) entraîne plus de responsabilité de la part des éleveurs. Ils sont tenus, notamment, de signaler les avortements. « Un des éléments de la prophylaxie est la déclaration des avortements, rappelle Michel Boursier. Ils permettent de détecter des maladies graves comme la brucellose mais aussi la néosporose, la fièvre Q, une salmonelle, une listeria... » Les éleveurs ont aussi l'obligation de tenir un carnet sanitaire d'élevage. Les vétérinaires sont chargés de le mettre à jour cette année lors de leur visite sanitaire annuelle.

Catherine Pellotier

Voir également :
 les règles de prophylaxie




















GDS Rhône-Alpes

Adresse postale : 23 rue Jean Baldassini - 69364 Lyon Cedex 07

Tel: 04 72 72 49 51 - Mail : contact@frgdsra.fr

GDS 38 : 09 74 50 85 85

GDS des savoie : 04 79 70 78 24

GDS 74 : 04 79 70 78 24

GDS 69 : 04 78 19 60 60

GDS 42 : 04 77 92 12 38

GDS 01 : 04 74 25 09 91

GDS 26 : 04 75 78 48 30

GDS 07 : 04-75-64-91-85