Image de Banniere

Sanitaire

Une visite sanitaire annuelle obligatoire dans les élevages bovins

Derniére mise à jour le : 14/06/2005

 Une visite sanitaire annuelle obligatoire dans les élevages bovins

La DDSV de l'Isère communique :

La visite sanitaire annuelle des élevages bovins est lancée dans le département de l'Isère depuis le 15 mai 2005.

Trois réunions d'information organisées par la DDSV38 les 9, 10 et 11 mai ont permis de présenter aux vétérinaires le dispositif mis en place.

Après 40 ans de prophylaxie collective, les résultats épidémiologiques des maladies animales réputées contagieuses montrent que la tuberculose et le brucellose bovines sont en voie d'éradication.

Dans l'Isère, comme dans la plupart des départements français, les mesures de dépistage ont été progressivement allégées : suppression de la tuberculination systématique, report à l'âge de 24 mois du dépistage sanguin de la brucellose, report à l'âge d'un an du dépistage de la brucellose à l'introduction.

A l'inverse, d'autres mesures ont été maintenues voire renforcées : inspection à l'abattoir des carcasses et des abats pour la recherche de la tuberculose, déclaration obligatoire lors d'avortement en vue d'un prélèvement de sang et de placenta, abattage total du troupeau en cas d'infection confirmée de tuberculose ou de brucellose.

C'est dans ce contexte qu'un arrêté ministériel en date du 24 janvier 2005 instaure sur l'ensemble du territoire national une visite annuelle obligatoire des élevages de bovins.

L'objectif de cette visite est double :
  • maintenir une veille sanitaire de terrain. Avec l'allègement des prophylaxies, le vétérinaire sanitaire n'intervient plus dans un certain nombre d'élevages.
  • prévenir et maîtriser l'apparition de tuberculose, de brucellose voire de fièvre aphteuse dans les cheptels en identifiant les facteurs de risques propres à chaque cheptel ; cette visite permettra à terme d'identifier les cheptels à risques.

Cette visite est obligatoire dans tous les élevages de bovins, y compris les ateliers d'engraissement titulaires d'ASDA jaunes.
Elle est réalisée chaque année par le vétérinaire sanitaire de l'exploitation. Pour 2005, toutes les visites devront être terminées avant le 31 décembre.
Elle est prévue pour durer une demi heure à une heure.
Elle peut ou non être réalisée en même temps que les opérations de prophylaxie.
Elle est gratuite pour l'éleveur : c'est la DDSV qui rémunère le vétérinaire.

La visite est conduite sur la base d'un questionnaire qui sera renseigné par le vétérinaire et visé par l'éleveur.

Le vétérinaire laisse un exemplaire à l'éleveur ; il en conserve un pour lui et renvoie le troisième exemplaire à la DDSV.

L'intervention du vétérinaire se déroule en trois étapes :

1. dans un premier temps le vétérinaire visite l'exploitation avec l'éleveur et observe les animaux, les bâtiments et les équipements.

2. dans un deuxième temps, le vétérinaire procède à l'évaluation des risques sanitaires en remplissant chacune des rubriques du formulaire. Les réponses sont de type oui-non. Quatre rubriques font l'objet d'une évaluation de type satisfaisant, à améliorer ou non satisfaisant. Il s'agit ;
des modalités de la quarantaine des animaux introduits sur l'exploitation
de la séparation des espèces animales dans l'exploitation
des mouvements d'animaux dans l'élevage ( achats, pensions, prêts, transhumance...)
de la déclaration des avortements

3. enfin, le vétérinaire formule une conclusion générale sur le niveau de maîtrise sanitaire de l'élevage (satisfaisant, à améliorer ou insuffisant).

Cette évaluation n'est pas un jugement de valeur. Basée sur un constat objectif de la situation de l'élevage, elle doit permettre au vétérinaire de formuler clairement une ou deux recommandations concrètes et adaptées à l'éleveur qui permettront une bonne mise en application de la mesure et qui serviront d'objectif à atteindre pour la visite de l'année prochaine. Pour la première année de mise en oeuvre de cette visite, le vétérinaire insistera sur les deux mesures réglementaires liées aux mouvements de bovins et à la déclaration des avortements.

Le vétérinaire a donc une action de conseil lors de cette visite.

VISITE ANNUELLE OBLIGATOIRE

Pourquoi cette visite obligatoire :

Pour maintenir la qualité de la surveillance sanitaire et pour assurer une garantie pour les consommateurs et pour l'exportation, une visite annuelle obligatoire par votre vétérinaire sanitaire est mise en place.

Cette visite permettra en outre de détecter les élevages présentant des risques sanitaires. Ces élevages devront procéder à un examen sanitaire spécifique sur les animaux vendus pour l'élevage.

Cette visite est donc mise en oeuvre aujourd'hui suivant l'arrêté ministériel du 24 janvier 2005.

Déroulement d'une visite :

1°/ Cette visite sera obligatoirement effectuée par le vétérinaire sanitaire.

2°/ Un questionnaire sera complété par le vétérinaire en faisant un tour de l'exploitation. Une première partie de ce questionnaire est au préalable rempli informatiquement avec les caractéristiques de l'exploitation.

3°/ En fin de visite, et après signature des personnes concernés (vétérinaire et agriculteur), un exemplaire sera laissé à l'éleveur et le second fera acte de compte-rendu pour la DD
SV

Financement de cette visite
:

Les frais de cette visite annuelle obligatoire seront entièrement payés par l'Etat. Elle est donc "gratuite" pour l'éleveur.

 
Jean-Pierre VERNOZY
DDSV38

Télécharger les instructions du Ministère de l'Agriculture précisant les modalités pour la mise en oeuvre de la visite sanitaire annuelle obligatoire :
DGAL_NSI20050305.pdfDGAL_NS2005-8075.PDF






































































GDS Rhône-Alpes

Adresse postale : 23 rue Jean Baldassini - 69364 Lyon Cedex 07

Tel: 04 72 72 49 51 - Mail : contact@fgdsra.fr

GDS 38 : 09 74 50 85 85

GDS des savoie : 04 50 88 18 49

GDS 74 : 04 50 88 18 49

GDS 69 : 04 78 19 60 60

GDS 42 : 04 77 92 12 38

GDS 01 : 04 74 25 09 91

GDS 26 : 04 75 78 48 30

GDS 07 : 04-75-64-91-85