Image de Banniere

Tremblante

Résistance à la tremblante et patrimoine génétique des troupeaux ovins

Derniére mise à jour le : 26/01/2018

La sélection des béliers sur la résistance à la tremblante appauvrit-elle le patrimoine génétique des troupeaux ?


Choisir ses animaux, c'est-à-dire faire de la sélection, est un des actes importants du métier de l'éleveur. Depuis toujours, les éleveurs sélectionnent sur l'allure générale et sur la production. Cela revient à trier beaucoup de gènes à la fois. Par conséquent, des groupes entiers de  gènes sont laissés de côté. Si l'on va trop loin, le patrimoine héréditaire s'appauvrit vraiment et les animaux risquent de devenir fragiles. A l'inverse, si l'on cesse de sélectionner, les moutons domestiques risquent de redevenir des mouflons. Il faut donc bien savoir ce que l'on veut faire et respecter un juste milieu.



Comment se situe la sélection sur la résistance à la tremblante dans cette alternative ?

- Contrairement à la sélection sur l'allure des animaux ou sur les performances de production, elle ne porte que sur un seul gène, celui de la protéine prion, et seulement sur 3 constituants de ce gène. Elle est singulièrement légère par rapport à la sélection habituelle et reste donc dans des limites plutôt raisonnables.

- Le but n'étant pas d'avoir des troupeaux entiers ARR / ARR (sauf dans les lignées productrices de béliers et dans les troupeaux atteints de tremblante), mais seulement d'avoir des agneaux croisés ARR on ne fait porter la sélection que sur les béliers. Pas sur les brebis. Sans même parler du reste du patrimoine génétique, la variabilité et la diversité sur le gène de la protéine prion peuvent donc persister chez les femelles.

En pratique, au lieu de restreindre le patrimoine des races, la sélection sur la résistance à la tremblante a souvent eu un effet inverse. En effet, il a fallu «ratisser large» pour trouver suffisamment de béliers ARR / ARR et répondre à la demande des éleveurs. Cela a conduit à reprendre des lignées qui, autrement, auraient été laissées de côté parce qu'un peu moins «performantes» que les autres. .

De plus, les béliers ARR / ARR sont ils moins bons que les autres ?

Beaucoup d'essais comparatifs ont été conduits et ils ont conclu que non. Si l'on en croit ce qui se passe en Rhône-Alpes, il semble même que leur longévité soit meilleure : ils sont plus nombreux, en proportion, dans les béliers nés avant 1999 que chez leurs cadets immédiats, nés avant le début de la sélection.

JLS





GDS Rhône-Alpes

Adresse postale : 23 rue Jean Baldassini - 69364 Lyon Cedex 07

Tel: 04 72 72 49 51 - Mail : contact@frgdsra.fr

GDS 38 : 09 74 50 85 85

GDS des savoie : 04 79 70 78 24

GDS 74 : 04 79 70 78 24

GDS 69 : 04 78 19 60 60

GDS 42 : 04 77 92 12 38

GDS 01 : 04 74 25 09 91

GDS 26 : 04 75 78 48 30

GDS 07 : 04-75-64-91-85