Image de Banniere

Bovin

Portail de suivi BVD lait

Derniére mise à jour le : 12/09/2018

Nous vous rappelons que ce protocole permet :
  • d'évaluer le statut immunitaire du troupeau laitier, c'est-à-dire déterminer la proportion d'animaux immunisés (= séropositifs) contre la virus de la BVD ;
  • d'assurer une surveillance du troupeau et alerter si une circulation virale est suspectée ;
  • d'apporter des conseils pour se prémunir contre le risque BVD.

Statut
Analyse et conduite à tenir


Statut A et B

"Régulièrement séroNEGATIF"

ou

"Diminution d'anticorps"
Vos vaches laitières n'ont pas été en contact avec le virus BVD depuis plusieurs années (sous réserve d'une circulation virale très récente).
Vous n'avez pas, à ce jour, d'animal IPI en contact avec vos vaches laitières.
Votre élevage est très sensible ou redevient sensible à un passage du virus. En cas d'introduction de la BVD dans le troupeau, des conséquences cliniques sont à redouter tels que troubles de la reproduction (mortalités embryonnaires précoces, avortements plus tardifs, ...), veaux malformés, naissance d'IPI. Des pathologies néonatales peuvent également être observées. Le virus déprime le système immunitaire du jeune veau qui est moins apte à se défendre contre d'autres agents pathogènes responsables de diarrhées ou de problèmes pulmonaires.
Vous devez réfléchir aux facteurs de risque pour mettre en place des mesures de prévention.
 
Le risque "introduction" : l'achat, la prise en pension, ou le retour d'estive, de pension, de concours sont les situations les plus à risque de contamination par le virus de la BVD. Plusieurs solutions existent :
- Le contrôle à l'introduction : analyse PCR systématique depuis le 1er janvier 2017 pour les bovins sans garantie non-IPI.
- La vaccination : avant le départ des animaux, dans le cas de concours ou de mélange de troupeaux, d'autant plus s'il s'agit de femelles gestantes.
- La garantie "bovin non IPI" : délivrée par les GDS sur la présentation de résultats d'analyse probants. Elle ne doit pas dispenser des précautions à l'introduction (isolement et analyse) car elle ne peut garantir qu'il n'est pas momentanément contagieux (virémique transitoire) ou, si c'est une vache gestante, qu'elle ne va pas donner naissance à un veau IPI.
 
Le risque "alpage collectif" : une prise de sang de tous les bovins pour analyse PCR (= recherche du virus) avant la montée en alpage permettra de détecter les bovins porteurs du virus. La demande d'une garantie "non IPI", pour un alpage, est souvent initiée par les responsables du groupement sous l'impulsion d'éleveurs qui ont été touchés par la BVD. Cette démarche collective, qui apporte plus de sécurité à tous les troupeaux, peut être aidée financièrement grâce au Kit Alpage.

Le risque "voisinage" au pâturage : en plein air, la contamination nécessite le plus souvent un contact rapproché. Plus la possibilité de contact "muffle à muffle" est grande, plus le risque de contamination est élevé. Dans ce cas, la réalisation de doubles clôtures là où il n'y a pas de barrières naturelles (haies) peut être une solution.
 
Le virus de la BVD est peu résistant dans le milieu extérieur, mais même si le risque de contamination par le matériel semble réduit, il ne faut cependant pas le négliger. Toutes les mesures d'hygiène recommandées doivent être appliquées : nettoyage/désinfection du matériel après usage, aiguilles à usage unique, ...


Statut C

"Séroconversion"
Il y a une augmentation rapide du taux d'anticorps. Il y a un risque qu'il y ait eu une circulation du virus récente, entre les deux derniers prélèvements.
Il faut faire le point des évènements sanitaires récents (achat, alpage, comice, pension, ..), des performances de l'élevage et des signes d'appel qui doivent faire penser à un passage de BVD.
Il faut chercher à confirmer la circulation du virus par des analyses complémentaires. Dans ce cas on réalise des sérologies (= recherche d'anticorps) sur des animaux sentinelles, sur prise de sang.
Comment réaliser un sondage ?


Statut D

"Régulièrement séroPOSITIF"
C'est le statut le plus fréquent dans nos départements de Savoie et Haute-Savoie (entre 60% et 70% des élevages en suivi).
Plusieurs résultats d'analyse successifs sont positifs, de nombreux animaux sont porteurs d'anticorps. Il y a sans doute eu un passage du virus dans l'exploitation mais on ne peut pas le dater.
Le virus peut être encore présent dans l'élevage (présence d'IPI). Il faut faire le point des évènements sanitaires récents (achat, alpage, comice, pension, ...), des performances de l'élevage et des signes d'appel qui doivent faire penser à un passage de BVD.
S'il y a un doute, vous pouvez chercher à le confirmer par des analyses complémentaires. Dans ce cas on réalise des sérologies (= recherche d'anticorps) sur des animaux sentinelles, sur prise de sang.
Comment réaliser un sondage ?


Statut E

"Statut BVD indéterminé"
La succession de vos résultats ne nous permet pas, à ce jour, de déterminer le statut immunitaire de votre cheptel.
Une analyse plus fine est à réaliser en fonction de votre contexte d'élevage : évènements sanitaires récents (achat, alpage, comice, pension, ..), ...
Pour comprendre la variation de vos résultats lait, contactez-nous ou parlez-en à votre vétérinaire.
S'il n'y a aucune explication, attendre le résultat suivant ou s'il y a un doute, réaliser un sondage.


"Manque d'analyses pour conclusion"Une interprétation des résultats BVD lait ne peut être donnée qu'aux troupeaux laitiers présentant 3 analyses successives sur lait de tank, réalisées à intervalle de 4 à 8 mois.
Dans votre cas, soit nous n'avons pas encore 3 analyses pour votre cheptel, soit l'intervalle entre les résultats est trop important (analyse manquante par faute de livraison de lait ?!)




























































GDS Rhône-Alpes

Adresse postale : 23 rue Jean Baldassini - 69364 Lyon Cedex 07

Tel: 04 72 72 49 51 - Mail : contact@frgdsra.fr

GDS 38 : 09 74 50 85 85

GDS des savoie : 04 79 70 78 24

GDS 74 : 04 79 70 78 24

GDS 69 : 04 78 19 60 60

GDS 42 : 04 77 92 12 38

GDS 01 : 04 74 25 09 91

GDS 26 : 04 75 78 48 30

GDS 07 : 04-75-64-91-85