Image de Banniere

Autres

Apiculture - Enquête pertes hivernales 2017-2018 : les résultats

Derniére mise à jour le : 28/03/2019

Enquête « mortalité hivernale » 2017-2018 en région Auvergne-Rhône-Alpes

Afin de répondre aux questions et à la demande des apiculteurs de la région AURA, la FRGDS Rhône-Alpes ainsi que l’ADA Auvergne-Rhône-Alpes ont décidé de travailler conjointement dans le but de quantifier les pertes subies par les apiculteurs sur la saison 2017-2018. Un questionnaire a ainsi été élaboré et diffusé au sein des deux réseaux d’adhérents. Les données recueillies par les deux organismes ont été mises en commun afin d’obtenir un panel plus large de répondants (effectif, type, etc.).

L’enquête s’est d’abord attachée à quantifier les pertes subies par les apiculteurs de la région, puis elle a essayé de déterminer les causes probables de ces pertes au travers de l’analyse des méthodes de gestion du parasitisme par Varroa destructor en particulier mais également des interprétations des apiculteurs eux-mêmes quant à l’origine du préjudice.


L'enquête est reconduite pour la saison 2018-2019, participez en répondant au questionnaire envoyé par votre GDS !


Participants à l'enquête

Au total, 69 apiculteurs ont répondu à l'enquête et 59 questionnaires étaient entièrement exploitables.
La répartition des répondants et des colonies en fonction de la taille du cheptel est représentée dans le graphique qui suit.

Graphique 1 : Répartition des répondants et des colonies en fonction de la taille du cheptel


La répartition géographique des ruchers des répondants n’était pas homogène sur le territoire régional. On notait :
  • Que plus de la moitié des ruchers représentés se concentraient sur les départements de l’Ardèche, de la Drôme, de l’Isère et de la Savoie,
  • Une plus faible représentation des ruchers sur les départements de l’Ain, de l’Allier, et du Rhône en particulier.
Graphique 2 : Répartition géographique des ruchers sur le territoire AURA 


Quantification des pertes

Le taux de mortalité global était de 21% sur l’hiver 2017-2018.

 La moitié des apiculteurs avaient un taux de mortalité inférieur à 20%.


 Tableau I : Données relatives aux pertes hivernales globales sur la région AURA

Perte moyenne sur la région : (nombre total de colonies mortes + nombre total de colonies non-valeurs) / nombre total de colonies mises en hivernage

21,36%

Moyenne des pertes sur la région

29,20%

Médiane des pertes sur la région

20,38%


Le taux de mortalité en fonction de la taille du cheptel variait. Il était inférieur aux autres pour les plus de 200 ruches.


Graphique 3 : Taux de mortalité en fonction de la taille du cheptel


Estimation des causes


Ressenti des apiculteurs par rapport à l'évolution du taux de pertes hivernales et à leurs causes :



Tableau II : Ressenti de l’apiculteur sur l’importance des pertes de cette année :

Taux de perte

Proportion d'apiculteurs

Plus élevées qu’habituellement

35%

Plus basses qu’habituellement

16%

Dans la moyenne

38%

Sans avis

10%


Les apiculteurs ont hiérarchisé les causes de mortalités. Dans 30 % des cas, la cause principale serait un problème lié à la reine.

Graphique 4 : Causes de mortalités hierarchisées par les apiculteurs




Pratiques mises en place pour lutter contre Varroa destructor

Schéma de traitement utilisé :

Tableau III : Proportion d’apiculteur ayant recours à la Mono-/Bi-/ ou Tri-thérapie :

 Catégorie

Nombre d'apiculteurs

Part des apiculteurs répondants (en pourcentage)

Monothérapie

22

37%

Bithérapie*

28

47%

Trithérapie*

9

15%

* trithérapie / bithérapie : 3 (2) molécules différentes ou 3 (2) traitements sur des périodes différentes

 

Spécialités utilisées :

Tableau IV : Proportions de traitements effectués avec et sans AMM en fonction de la molécule utilisée :

Molécule

Nombre total de traitements à partir de cette molécule

Nombre de traitements AMM

Nombre de traitements hors AMM

Proportion de traitements avec AMM

Acide oxalique

38

0

38

0%

Amitraz

50

41

9

82%

Thymol

5

3

2

60%

Tau-fluvalinate

2

2

0

100%

Autre

5

0

5

0%

Acide formique

5

0

5

0%

TOTAL

105

46

59

44%

 

En considérant l’ensemble des traitements effectués au cours de la période considérée, par les répondants, on constate que 44% seulement des apiculteurs ont recours à un traitement disposant d’une AMM. Cela vient essentiellement du fait que la totalité des traitements à base d’acide oxalique est effectué avec de l’acide oxalique officinal et non de l’Apibioxal®(38 traitements hors AMM sur 59).  


Période d’application des traitements :

La majorité des premiers traitements effectués correspondait au traitement de fin de saison apicole, réalisé entre juillet et septembre. Plus de la moitié des apiculteurs l’appliquaient au mois d’août.

La majorité des deuxièmes traitements effectués, pour les apiculteurs que cela concernait, correspondait au traitement complémentaire hivernal. Ils représentaient presque la moitié des deuxièmes traitements et étaient réalisés entre décembre et janvier.

Concernant les troisièmes traitements, ils ont été effectués, pour plus de la moitié, entre décembre et janvier également. Il s’agissait pour la plupart des cas, d’un traitement hivernal complémentaire, chez des apiculteurs qui ont associé deux traitements différents en fin de saison apicole.


Lutte biotechnique
:

Tableau V : Méthodes de lutte biotechnique évoquées par les répondants :

Lutte biotechnique

Nombre d'apiculteurs

Proportion d'apiculteurs (sur les 19 apiculteurs pratiquant des méthodes biotechniques)

Exploitation d'une période d'arrêt de ponte suite à un nourrissement/miellée bloquante pour intervenir contre Varroa

8

42%

Exploitation d'une période d'arrêt de ponte suite à un remérage pour intervenir contre Varroa

11

58%

Retrait de couvain de mâles

3

16%

Retrait total de couvain

3

16%

Encagement de reine

6

32%

 

 

Pratique d’un traitement hivernal complémentaire :

Tableau VI : Taux de perte moyen avec et sans mise en place d’un traitement hivernal complémentaire :

Pratique de l’apiculteur

Taux de perte moyen

AVEC traitement hivernal complémentaire (26 apiculteurs)

20%

SANS traitement hivernal complémentaire (33 apiculteurs)

25%

 Dans 92 % des cas, le traitement hivernal complémentaire était un traitement à base d’acide oxalique. Dans la majorité des cas, il était utilisé en décembre.


Conclusion

Les mortalités observées au cours de l’hiver 2017-2018 étaient sensiblement supérieures aux mortalités hivernales constatées en 2015-2016 (dernières données disponibles et exploitables issues de l’enquête Coloss). La moitié des 69 apiculteurs répondants avaient un taux de mortalité inférieur à 20%,  40% des répondants avaient un taux de mortalité de 21 à 60% et 10% avaient subi des pertes supérieures à 60% de leur cheptel pour l'hiver 2017-2018.

Les exploitations de grande taille (>200 ruches) présentaient les pertes les moins importantes.

Quand les apiculteurs ont une idée de la cause des mortalités, les causes majoritairement incriminées étaient des problèmes liés à la reine et des colonies faibles à l’entrée en hivernage.

Concernant les pratiques de lutte contre Varroa destructor, les taux de mortalités observés étaient réduits lorsqu'étaient utilisés :

  • Des spécialités à base d’amitraze avec AMM,
  • Une gestion médicamenteuse reposant sur l’application de deux traitements par an, en particulier lorsqu’il s’agit d’un traitement principal d’été (fin de saison apicole) associé à un traitement hivernal complémentaire,
  • Des méthodes de lutte biotechnique en complément de la lutte médicamenteuse,

Ces résultats mériteraient néanmoins d’être confortés avec des échantillons de répondants de taille plus importante.

Un grand merci à tous les participants de la saison dernière !




























GDS Rhône-Alpes

Adresse postale : 23 rue Jean Baldassini - 69364 Lyon Cedex 07

Tel: 04 72 72 49 51 - Mail : contact@frgdsra.fr

GDS 38 : 09 74 50 85 85

GDS des savoie : 04 79 70 78 24

GDS 74 : 04 79 70 78 24

GDS 69 : 04 78 19 60 60

GDS 42 : 04 77 92 12 38

GDS 01 : 04 74 25 09 91

GDS 26 : 04 75 78 48 30

GDS 07 : 04-75-64-91-85